Ils ont contribué aux travaux de l’Institut

  • Hubert Védrine - Ancien Ministre des Affaires Etrangères, Ancien Secrétaire Général de l'Elysée, représentant de la France au sein du Groupe d'Experts en charge de l'orientation future de l'OTAN
  • Alain Juillet - Président de l'Association de Lutte Contre le Commerce Illicite (ALCCI), Ancien Haut responsable chargé de l'intelligence économique auprès du premier ministre
  • Matthieu Hug - Entrepreneur, expert blockchain et supply chain, Ancien éléve de Central Supélec et Master of science Master of Science, Georgia Institute of Technology 
  • Hedi Bairam - Ancien éléve de la Toulouse School of Economics, Diplômé en économie et droit de la concurrence
Présentation

Institut Bien commun

Fondé en octobre 2020, l’Institut Bien Commun est une association à but non lucratif qui se donne pour mission de participer à l’élaboration de solutions aux grands enjeux sociaux, économiques et environnementaux contemporains par la production de contributions intellectuelles et scientifiques à même d’instruire le débat public et de servir le bien commun.

La diversité de ses membres, leur liberté d’expression et leur indépendance confèrent à l’Institut Bien Commun une position originale dans le champ des idées. Ses travaux portent sur des thèmes librement choisis et se veulent respectueux de la rigueur scientifique. Ils ont notamment pour objectif de valoriser les comportements vertueux des entreprises, de la sphère publique et de tous les acteurs sociaux, à même aussi de contribuer à la puissance de notre pays et à la réalisation de ses ambitions européennes et internationales.

Dans le débat public, une certaine compréhension du bien commun conduit à placer les critères moraux et les fins (la raison d’être, la responsabilité d’entreprise, les politiques en faveur de l’environnement, etc.) avant l’analyse de la réalité effective des conditions de la production et de la répartition des richesses. Ce phénomène influence les politiques publiques et, à certains égards, les stratégies d’entreprise.

Cette tendance a des conséquences paradoxales qui conduisent à l’affaiblissement de la France dans le monde, sans pour autant contribuer véritablement à l’atteinte des objectifs moraux pourtant mis en avant. Concrètement, rendre plus difficile et moins compétitive la production en France conduit à des pertes de parts de marché… et à la montée en puissance de productions moins-disantes au plan social ou environnemental. Ce décalage nourrit en outre la défiance des populations vis-à-vis de l’ensemble des institutions, les annonces ou les promesses étant rarement suivies d’effets.

Dans ce contexte, l’Institut Bien Commun entend participer au dépassement des clivages artificiels en créant des passerelles entre acteurs qui ne parviennent plus à dialoguer utilement.

Nous sommes convaincus qu’une place existe pour une voix originale qui tente de penser les difficultés et de les résoudre par l’analyse du réel et la formulation de propositions concrètes. Ceci sans exclusive ou a priori, notamment politiques : plus d’Etat ou plus de régulation peut parfois être souhaitable et utile. Parfois au contraire donner davantage de marges de manœuvre à la société est indispensable. Dans tel cas, mieux protéger ou promouvoir est la solution. Au contraire, exposer davantage au risque sera, ailleurs, le bon chemin. Dans tous les cas, le bien commun doit être notre boussole.

Il s’agit d’identifier la meilleure voie vers la reconquête de la puissance française et européenne, qui se résument trop souvent aujourd’hui à une fonction d’arbitre en fait impuissant. Rendre la France capable de ses promesses en Europe et dans le monde, c’est défendre les valeurs qu’elle incarne en faveur du respect de la dignité humaine, de l’égalité, de l’aide au développement ou de l’environnement.

Institut Bien Commun

Nos publications

Avec la collaboration de Mathieu Hug, entrepreneur, expert blockchain et supply chain.
Préface d'Alain Juillet, Président de l’Association de Lutte Contre le Commerce Illicite (ALCCI), ancien Haut responsable chargé de l’intelligence économique auprès du premier ministre

le Sondage OpinionWay pour l'Institut Bien Commun